Biographies des chanteurs

Renaissance8

...Leurs parcours


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Sophie Decaudaveine (soprano)

C’est pendant ses études littéraires à l’université d’Oxford que Sophie Decaudaveine  a développé sa passion pour la musique de la renaissance, et c’est dans le rôle de la Reine dans le Jeu de Daniel qu’elle a fait ses débuts à La Purcell Room de Londres. Installée en France, elle se produit avec de nombreux ensembles (notamment Les Arts Florissants, Arys, De Coelis et l’Ensemble Européen William Byrd) dans un répertoire qui s’étend du 13ème siècle jusqu’à nos jours.


Nichole Dubrovitch (soprano)

Diplômée de l’Ecole Normale de Musique Alfred Cortot, Nicole Dubrovitch débute sa carrière à Radio France, puis rejoint La Chapelle Royale de Philippe Herreweghe suivi de l’ensemble Accentus, avant d’intégrer Les Arts Florissants. Nicole Dubrovitch se produit également et régulièrement en soliste dans le répertoire sacré.


Isabelle Sauvageot (soprano)

Isabelle Sauvageot a suivi ses études musicales au conservatoire et à la faculté d’Aix-en-Provence. Sa passion pour le chant le pousse à se perfectionner en Angleterre, puis elle entre au CNIPAL de Marseille et ensuite à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Lyon. Après quelques expériences scéniques, ses affinités avec la musique ancienne la mènent à « La Chapelle Royale » et au « Collegium Vocale » de Gand (Philippe Herreweghe), à l’ ensemble  « Jacques Moderne » de Tours (Joël Suhubiette) puis à Arsys Bourgogne avec Pierre Cao. Elle est aujourd’hui membre régulier du chœur des Arts Florissants - William Christie, ainsi que l’ensemble Accentus (Laurence Equilbey).


Daniel Blanchard (contre-ténor)

Daniel Blanchard, après le violon, étudie le chant à la maitrise du Centre de Musique Baroque de Versailles et au Conservatoire Supérieur de Paris. Il se produit au sein des ensembles A Sei Voci, les Musiciens du Louvre, Les Arts Florissants, le ), Accentus… Il chante les rôles d’Arcetro dans l’Euridice de G. Peri, de Zephyrus dans Apollon et Hyacinthe de Mozart. En récital, son répertoire s’étend de la musique médiévale à celle de notre époque. Il est ainsi invité dans les lieux prestigieux tels que les festivals de St Malo, d’Aix-en-Provence, à la BNF de Paris, au Petit Palais d’Avignon, et crée des nombreuse œuvres écrites pour sa voix.
 


Brian Cummings (contre-ténor)

Brian Cummings a fait ses études en Musique Ancienne à Indiana University, (USA) sous la direction de Paul Elliott, Paul Hillier ou encore Nigel North. Il collabore régulièrement avec l’ensemble American Opera Theater (initialement Ignoti Dei Opera) dédié à l’opéra baroque. Il s’est produit avec le Dresdner Kreuzchor (Allemagne) et dans les festivals de musique ancienne de Washington D.C. et de Bloomington, Indiana. Sous la direction de Paul Hillier, il a chanté avec le "Theater of Voices" et "Pro Arte Singers" avec lesquels il a enregistré pour Harmonia Mundi. En France, il chante avec les ensembles tels que Les Arts Florissants, Ensemble Entheos, Opera Fuoco et l’Ensemble Européen William Byrd. Brian Cummings se perfectionne avec Guillemette Laurens.


Derick Huw Webb (ténor)

Bio en cours...


Jeffrey Thompson (ténor)

Après avoir obtenu son diplôme en 2001 au Conservatoire de Cincinnati (USA), le ténor, Jeffrey Thompson se voit décerner le premier prix de chant baroque de Chimay (Belgique) présidé par William Christie. Il se produit par la suite à Boston avec la « Handel and Haydn Society » (Christopher Hogwood), les « Boston Baroque » (Martin Pearlman) et le « Blue Heron Renaissance choir » (Scott Metcalff). En 2002, Jeffrey est sélectionné à la première édition du « Jardin des Voix » dirigé par William Christie. Dans les années suivantes, il s’est produit dans de nombreux spectacles et enregistrements avec Les Arts Florissants au tant que soliste et partie du chœur. En 2004, Jeffrey a fait ses débuts au théâtre de la Monnaie (Bruxelles) dans « Eliogabalo » (Cavalli) sous la direction de René Jacobs puis, en 2005, il a chanté le rôle d’Atys dans « Les Paladins »(Rameau) à Basel. En 2007, il interprète le rôle de Ninus dans l’opéra « Pirame et Thisbé » (Rebel/Francoeur) à Nantes avec l’ensemble Stradivaria (Daniel Cuiller) En 2009, il a chanté lors de récitals de musique baroque anglaise avec les groupes Ausonia (Frédérick Haas/Mira Glodeanu), Stradivaria et La Simphonie du Marais (Hugo Reyne). Et il a terminé l’année avec le « Messie »(Haendel) à Budapest avec le Purcell Choir/Orfeo Orchestra. En mars 2010, Jeffrey débute à L’opéra comique dans l’opéra « Sancho Panza »(Philidor) avec la Simphonie du Marais. Prochainement, il se produira à Budapest et tiendra le rôle du Testo dans « Il Combattimento » (Monteverdi) et celui d'Hippolyte dans « Hippolyte et Aricie » (Rameau) toujours à Budapest; suivront un enregistrement des motets de Sébastian Brossard avec La Rêveuse (Benjamin Perrot) , le rôle d’Aldobrandin dans l’opéra « Le Magnifique » (Grétry) à New York et à Washington avec l’opéra Lafayette (Ryan Brown).


Christophe Gautier (baryton)

Ce neurochimiste et musicologue de formation universitaire embrasse la carrière de musicien en commençant par la direction d’orchestre et l’enseignement. Il valide ses diplômes au conservatoires de Caen et du Val-de-Marne en écriture, trompette, direction, histoire de la musique, tuba, analyse, musique d’ensemble, musique ancienne et chant. Il perfectionne cette discipline en entrant dans les formations professionnelles que sont le Centre de Musique Baroque de Versailles et Musique Sacrée à ND de Paris. Il est spécialiste de la musique vocale médiévale et renaissance. Il participe en soliste à de nombreuses productions au sein d’ensemble prestigieux comme Le Parlement de Musique, A Sei Voci, Les Arts Florissants… Il est prix de L’ADAMI 2004, 1er prix d’art lyrique des Maîtres du Chant Français, lauréat de l’Académie Maurice Ravel, et 2e prix du concours international de Mélodie de Toulouse. Il dirige l’ensemble de musique ancienne Musica Ficta et l’ensemble de voix d’hommes Aquilon. Depuis 2007, il est résident de la fondation Singer-Polignac.

 

Matthieu Heim (baryton basse)

Encore étudiant, Matthieu Heim chante au sein de la Maitrise de Bretagne lorsque celle-ci remporte un 1er prix au Concours Palestrina. Pendant ses études musicales, il se forme dans le repertoire renaissance auprès de chanteurs de la Capella Praetensis et s'aguerrit avec de nombreux concerts et enregistrements avec le Scordatura Ensemble (CD - Musique à la Chapelle Royale de Philippe II) et le quatuor Loquebantur (distingué au salon Musicora). Aujourd'hui, Matthieu pratique toujours cette musique exigente, notament avec l'Ensemble William Byrd (CD - Esteves : Miserere et Stabat Mater/Ambronay), et l'ensemble Entheos, avec lequel il à enrégistré le "Requiem pour Claude de Lorraine" de Pierre Cléreau.

 


Justin Bonnet
(baryton basse)

C’est au terme de ses études de clarinette et de musique de chambre qu’il se découvre une soif de chanter et qu’il décide de se consacrer pleinement à cette passion. Il entre alors à la maîtrise de Notre Dame de Paris puis dans les choeurs de l’opéra de Tours où il goûte aux
joies de la scène, avant de renter à Paris en 2006 et d’y intégrer plusieurs ensembles dont Les Arts Florissants ou Le Concert Spirituel.
Egalement féru de musique traditionnelle, il joue de plusieurs cornemuses provenant du centre de la France et dirige les ensembles vocaux “La Note Jaune" et “Têtes de Chien”.